La rue résonne de silence.

 

L’air froid mordille mes joues et s’accorde parfaitement avec mon humeur.

Je marche dans les vieilles ruelles en briques et je pense aux milliers de livres qu’il me reste à lire, aux milliers de personnes qu’il me reste à rencontrer. Et puis à toutes les chansons et tous les films que je vais pouvoir découvrir. Au visage de mes futurs enfants et aux larmes que j’aurai encore la chance de verser. Je pense aux nombreuses et longues années qui s’offrent à moi et qui n’attendent plus que je les embrasse. Quel bonheur !

J’entre dans le métro presque vide. Il y a là un couple franco-africain avec un bébé métis dans une poussette. Puis un ado qui porte un T-shirt arborant le nom d’un groupe de rock et un casque sur les oreilles. Et aussi deux mamies qui papotent un peu fort, la baguette sous le bras.

 

d172

 

Une ribambelle de gosses s’agglutine dans la rame de métro. Ils ne m’ont pas encore remarquée, mais je sais que ça ne va pas tarder. Les gamins n’ont pas la langue dans leur poche et depuis que j’affiche ma boule à zéro, j’ai souvent droit à des remarques aussi sincères qu’indiscrètes. Dans le brouhaha de la rue, passe encore. Mais dans cette rame silencieuse, l’idée d’être au centre de l’attention dans moins de dix secondes ne m’enchante pas. Je pense une seconde à relever ma capuche pour couvrir ma tête, mais ce geste ne me ressemble pas.

Ça y est, une petite fille brune m’a vue. Elle hausse des sourcils étonnés et pousse du coude le bambin à côté d’elle. Tout le groupe d’enfants devient une masse chuchotante et gloussante. La bombe est imminente. Je les regarde sereinement, prête à encaisser.

« … Regarde ! La dame elle est trooooop belle ! »

Je quitte le métro le sourire aux lèvres et le coeur léger pour le reste de la journée.

Je me sens plus vivante qu’un bébé le jour de sa naissance. 

Join the discussion 7 Comments

  • Papa dit :

    Magnifique !!

  • Aurélie dit :

    La simplicité et la beauté de ce témoignage me touchent beaucoup. La mise en place du décor et le sentiment que vous en tirer (j’adore observer les gens) m’ont fait penser à un extrait d’Amélie Poulain: « Elle prend goût à des plaisirs simples comme faire craquer la crème brûlée avec une cuillère, faire des ricochets sur le canal Saint-Martin, mettre sa main dans un sac de grains, essayer de deviner combien de couples parisiens ont un orgasme à chaque instant (« Quinze ! », chuchote-t-elle à la caméra) et laisse libre cours à son imagination. » C’est ça la vie… Apprécier ce qui nous entoure… si simple et pourtant si difficile à appliquer!

    Pour finir, un proverbe resonne en moi: « la vérité sort toujours de la bouche des enfants! »
    …et aussi de l’appareil photo de Martin Singla! 😉

    Aurélie

  • CLAIRE dit :

    Oui Marine c’est ca la renaissance dont je te parlais en te souhaitant mes voeux pour 2015 et je suis heureuse pour toi qu’ils aient ete exauces. En lisant ton blog, il ne pouvait en etre autrement, tu t’es battue a  » mort  » dans cette bataille et comme tu vois je ne pese pas mes mots…et ton instinct de survie fut le plus fort. Bravo ! A toi maintenant d’accorder l’importance qui lui revient a tout ces petits riens de la vie et aux etres qui t’entourent et qui seront ta force pour l’avenir. Il te reste encore plein de belles choses a accomplir et nul doute que tu les reussiras. Bisous.

  • hicham dit :

    Bonjour Marine,
    comme toi j’adore regarder, contempler et essayer de comprendre les gens, mais contrairement à toi je ne trouve absolument rien de merveilleux (ou si peu) à notre espèce. Perso, je la trouve plutôt effrayante comparativement à toutes les autres formes de vie qui existent sur notre planète. Mais bon, tout ça c’est comme être autour d’un tronc d’arbre, chacun ne peut voir de lui que ce qui se trouve face à lui, ayant du mal, voire n’acceptant pas que l’arbre puisse avoir d’autres facettes (celles que tu vois par exemple et que je ne vois pas), mais où est la vérité dans tout cela, si tant est qu’il y ait une vérité de l’arbre qui nous soit accessible. Sur ce, je m’en vais continuer la lecture de ton journal….

Leave a Reply