La vie commence par le printemps.

 

Les oisillons gazouillent, l’herbe verdit, les bourgeons éclosent. Le soleil chauffe avec douceur et les abeilles flânent avec insouciance. C’est la saison de l’innocence et du commencement. 

Puis l’été débarque, avec les corps qui se déhanchent sur la plage et le tout premier coup de soleil. Les vacances semblent éternelles et le froid est encore très loin. 

Et les premières gouttes de pluie tombent par dessus les feuilles jaunies. Les sandales et les paréos trouvent tristement leur place au fond du placard et les écharpes autour des cous. C’est la rentrée, il faut retourner travailler. L’automne est une beauté rousse, mélancolique et dont les cheveux blanchissent trop vite.

Déjà, la fatigue et la lassitude de l’hiver se font sentir. Le lit se fait bien plus confortable que les rues dangereuses et glacées. Lové dans le rocking-chair près de la cheminée, on repense à l’année qui vient de s’écouler.

Le printemps est si loin que c’est comme s’il n’avait jamais existé. Quant à l’été … Ah ! L’été et ses fruits débordant de jus, ses feux de camp sur la plage, ses amours passionnées ! Il aurait fallu qu’il dure toujours ! Mais l’automne s’est invité et les jours ont raccourci. Celui-là, il est passé à la vitesse de l’éclair … Car l’hiver a surgi de nulle part. Alors, on mange de la soupe le soir, on prend un peu d’embonpoint et on discute avec ses petits enfants. On est vieux. 

Mais dans la vraie vie, après chaque hiver, le printemps revient toujours.

Join the discussion 5 Comments

  • Lise dit :

    Ne crois-tu pas que le printemps revient toujours ? Je ne sais plus qui me racontait que lorsqu’on recommence une nouvelle vie c’est toujours entouré des mêmes proches, qui se retrouvent seulement dans des rôles différents… Imagine : Sam est ta mère, ton père est ton fils, jérémie ta cousine, ta mère ton mari ! Et moi ta soeur jumelle !! Vive l’a prochain ! Je t’embrasse fort

  • Lise dit :

    Oui vive l’an prochain !

  • Nana-de-Marine dit :

    Si c’est ce que j’ai raconté à Lise (que mon véto. femme m’a dit au sujet d’une séance d’hypnose), on retrouve les mêmes « âmes » dans le même rôle (mari, fille dans son cas) à travers toutes ses réincarnations, pas nécessairement dans chacune de celles-ci ; mais nous appartenons chacun à un « groupe d’âmes » que nous retrouvons tout le temps (sans le savoir, évidemment, mais pour elle c’est sorti sous hypnose).

Leave a Reply