Écrivez un nouveau message dans le livre d'or

 
 
 
 
 
 
 

Les champs marqués avec un * sont obligatoires.
Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Pour des raisons de sécurité, nous sauvegardons votre adresse IP 54.196.127.58.
Il se pourrait que votre message n’apparaisse dans le livre d'or qu’après que nous l’ayons vérifié.
Nous nous réservons le droit de modifier, de supprimer, ou de ne pas publier les messages.
Emilie a écrit le 20 juillet 2015 à 22 h 17 min:
Bonsoir Marine ! Je ne sais pas si tu auras l'occasion de lire mon message, mais je tenais absolue ment à ten laisser un sur le livre d or de ton blog ... Tout d'abord, merci pour ta joie de vivre, ta force et ton courage.. Merci car en te lisant, jai cette lueur d espoir qui revient en moi. Jai 22 ans et je suis atteinte d'un cancer du colon, et je suis en plein traitement de chimio thérapie. Tu es une véritable bouffée d oxygène, tes textes et ta rage de vivre me font chauds au cœur ... Alors tout simplement, merci de nous avoir fait partager ton aventure et de nous transmettre toute cette force que tu a en toi. Bonne continuation et heureuse vie a toi ... Emilie
MANDIN de PARIS a écrit le 12 juillet 2015 à 11 h 17 min:
d’une main alerte le poète gomme un morceau d’horizon le tout et les riens tombent dans le trou le poète trace un nouveau trait sur l’autre effacé tout continue à chuter entre l’ancien et le nouveau trait
placuzzi de bon-encontre a écrit le 3 juillet 2015 à 9 h 27 min:
Marine Cancéreuse oui délivrée libérée de la chimio et de la radiothérapie depuis trois mois juste une piqûre toutes les trois semaines pas méchant finalement, ton interprétation devrait être diffusée dans les hôpitaux et les cliniques, ça met le péchon et il faudrait que nous organisions dans toute la France une chorégraphie ce serait génial et un très beau message, moi je suis agenaise mais nous pouvons regrouper certaines villes. Encore bravo je n'ai qu'un petit centimètre de cheveux sur la tête mais je me trouve mieux qu'avant ... géniale Marine
nicolas emilie de namur (belgium) a écrit le 29 juin 2015 à 8 h 59 min:
..... thanks a lot! and just one song from belgium... https://www.youtube.com/watch?v=u_-dJjKX12I Scylla › Lyrics de Scylla › Langage de signes [Couplet 1] J'ai eu des milliers d'état d'âme. Evitez les questions, J'en ai trouvé des pas mal, mais j'ai oublié mes réponses. Oui j'ai crié "Même pas mal" quand je me livrais près des tombes, Fouille toute ma life mais jamais vider les décombres. J'ai été triste, en décalage avec le reste du monde, Réduit en esclavage sous le règne d'une ombre. J'ai fui... J'ai fui... Et puis ... Excusez le manque de cohérence, j'ai oublié la suite. Je ne sais pas exactement vous dire ou m'a mené ma fuite. Oui j'ai couru toujours tout droit, dans le sens du devenir, En oubliant que des fois pour avancer, faut savoir revenir. Je suis parti en guerre, j'ai pris l'héritage des haines puis En chemin j'ai oublié ou était mes véritables ennemis. J'ai traversé l'enfer, fait des randonnées macabres. En revenant sur terre j'ai oublié d'ejn ramener ma flamme. [Refrain] J'ai du oublier de lire les signes. J'en ai vu, puis j'ai courru comme j'ai pu, mais j'ai oublier de vivre aussi... On m'as conseille d'ouvrire des livres, j'en ai lu, j'en ai retenu c'que j'ai pu, Mais j'ai oublier de vire aussi. [Couplet 2] J'ai eu la chance de voyager, de quitter ma routine pour d'autres moeurs. Surement que j'en ai croisé des gens qui avaient des sourires chauffe-coeur. Ca oui j'en ai croiser! Mais pour moi courire, c'était trop le must! Les seules fois que je leur ai parlé je leur ai dit: "Excuse me, how much?!" Je me suis caché derrière des boucliers que j'ai oublier de redescendre. A trop étudier le passé, on en oublie ce qu'est le présent. J'ai connu quelques femmes, on a tout essayé. On a tout fait ensemble, sauf qu'on a du surement juste oublier de s'aimer! Je me suis fixé combien d'objectifs? "Atteint tes buts" on m'as dit, "C'est comme ça qu'il faut que tu existes!" Quand on tient sa victoire à deux mains, on voit quon oubliait Que le principale ce n'est pas le point final, c'est le chemin. C'est ce qu'on a parcouru qui compte, l'arrivée n'importe que peu. Béni soit celui qui tombe! On ne comprend qu' "A force de". Je vosu entends soupirer "Ce type c'est qui? Il aurait mieux fait d'avoir oublié d'écrire ces lignes!"
Jose NAVARRO a écrit le 29 juin 2015 à 8 h 10 min:
On suivre les pas des anonymes et maintenant on les suivre avec la mélodie qui sors de ton esprit.Je laisse mon énergie pour eux et je vais la laisser donc pour toi s'il le faut. @kineFR
Maria a écrit le 28 juin 2015 à 20 h 43 min:
Quel courage ! j'ai un cancer depuis mes 40 ans et je me retrouve dans vos paroles....j'ai 48 ans aujourd'hui....tjs la peur de la récidive mais TOUJOURS LA....la vie est belle...pleins de ptits bonheurs à tous
Buchard Serge de 1927 Chemin/Valais/Suisse a écrit le 28 juin 2015 à 20 h 01 min:
Chère Marine, Je viens de voir le reportage sur TF1 "Sept à huit" et votre témoignage et votre courage m'ont ému. Je suis également atteint d'un cancer et vous pouvez découvrir mon histoire sur mon site web. Avec mes messages cordiaux. Le pèlerin heureux !
Louise Afi de Paris a écrit le 28 juin 2015 à 19 h 53 min:
Bravo Marine pour ton énergie, la force que tu dégages et le message que tu transmets à celles qui luttent contre la maladie, à leurs proches et familles mais surtout à toute la société. C'est un message d'espoir qui m'a profondément touchée. Le combat continue !
Caubel Maurice de Auriac-sur-Vendinelle a écrit le 12 juin 2015 à 19 h 32 min:
Merci de ta joie, de ta voix, de ta beauté, de tes émotions (a 56 ans je me permet de tutoyer). Moi-même en rémission d'un cancer du pharynx, je ne peux que vous admirer et de partager cette joie de vivre. Magnifique blog. Demain il fera jour ! Encore Merci
christiane de Mahina a écrit le 9 juin 2015 à 8 h 29 min:
Mille mercis Marine pour ce témoignage lumineux que tu nous offres... une descente aux enfers suivie d'une renaissance... formidable message d'espoir et d'amour pour nous tous, malades ou pas. Je t'embrasse fort, très fort.
Jose de Ambert a écrit le 6 avril 2015 à 11 h 43 min:
Pas des mots pour m'exprimer.Merci pour la force que tu donnes.
Lala de Toulouse a écrit le 24 février 2015 à 22 h 17 min:
Que d'émotions ..! Tu es une personne magnifique Princesse Momo ! Love you
BECUS de DAVID a écrit le 22 février 2015 à 23 h 20 min:
Bonjour, j'ai eu la même maladie que toi en 1973, j'avais 10 ans, et à l'époque ce n'était pas évident, maintenant on la maîtrise bien, les traitements sont lourds mais faut tenir et avoir du courage, après on profite bien de la vie, bonne continuation.
michelou a écrit le 22 février 2015 à 11 h 03 min:
Quel enchantement d'écouter la chanson à "The Voice" et quelle leçon de vie. Vous rayonnez par votre voix, votre beauté et votre générosité. Très ému, je vous souhaite le meilleur du monde : santé, bonheur et joie !
Pauline de Narbonne a écrit le 17 février 2015 à 18 h 57 min:
Merci pour ce blog poignant, pour la qualité d'écriture impressionnante, et surtout pour l'aide qu'apportent les messages que vous écrivez... Vous m'avez permis de mieux appréhender la maladie d'un proche, et de mieux comprendre ce qu'il ressent, même si chacun le vie différemment... Merci pour ce véritable exemple de courage.
Sylvie de TOULOUSE a écrit le 11 février 2015 à 21 h 36 min:
Bonjour Marine, J'ai lu attentivement ton blog, qui montre bien la réalité du cancer et tu le fais avec un zeste d'humour et c'est bon.
Capelle de villepreux a écrit le 4 février 2015 à 11 h 34 min:
Merci de retransmettre de cette façon, légère et sensible, ce que nous pouvons ressentir.Tu es notre formidable "interprête"..Moment de récréation lorsque je te lis.
Fichet a écrit le 1 février 2015 à 17 h 59 min:
Que dire Marine, tout ceci est si bouleversant... Ton courage est admirable et le combat que tu mènes pour la vie est merveilleux! Tu connais la valeur toute particulière du moindre petit bonheur. Tes mots expriment parfaitement ta douleur, tes joies ou ta lutte quotidienne contre ta maladie. Je ne choisi surement pas mes mots aussi bien que toi mais je voulais juste te dire : bravo pour ce courage, merci de nous rappeler la valeur de l’existence et je te souhaite du plus profond de mon coeur autant de joie que tu as connu de peine pour l'après
Lucy de Paris a écrit le 30 janvier 2015 à 16 h 47 min:
Merci pour ce blog beau et plein d'espoir. J'ai 32 ans et ai traversé les mêmes épreuves que toi, pour une maladie de Hodgkin également. Je me retrouve dans ta force et ta colère et ton envie de vivre, surtout. Bravo. Et bravo pour les talents d'écriture !
Vaiana de Mahina a écrit le 20 janvier 2015 à 12 h 30 min:
Ce soir j'ai lu tous les articles de ton blog . J'ai juste envie de te dire MERCI