Le cancer, c’est grave dur. 

 

Mais je dirais que le plus difficile de tout, ce ne sont pas les opérations, pas les piqûres, pas la déprime, ni même les chimios. C’est le poids chargé sur les épaules des proches.

Je suis désolée d’avoir pris vos sourires et gâché vos vies. En plus, personne ne pense vraiment à vous. Le monde entier croit que seul le malade est fatigué. C’est faux.

Vous êtes vous aussi des combattants. Des combattants de l’ombre.

Le cancer mange nos organes mais aussi vos vies. Pardon.

 

d175

 

« Tu vas t’en sortir. »

Devant la porte de ma chambre d’hôpital, ma mère a fondu en larmes dans les bras de l’une de mes amies, elle disait que l’on ne doit pas pleurer devant moi. Je dois être forte pour Marine. On doit tous être forts pour elle. Je n’étais pas là, c’est la copine en question qui m’a raconté, plus tard.

Mes potes ont fait de la dérision leur force d’action. Un humour plus noir que noir. J’adore. Je n’aurais jamais pensé que le cancer pouvait si bien porter un nez de clown. Contre le rire, même la mort perd la bataille.

Mes contacts Facebook. Et ouais, même eux ont voulu m’aider. Ah ça ! J’ai reçu une ribambelle d’articles expliquant que la chimio n’est qu’un business pour enrichir les États-unis et que ce qui flingue vraiment le cancer, c’est le cannabis ! Merci les gars ! Si vous aviez été à deux doigts de crever comme moi, quelque chose me dit que vous auriez tendu vos veines en suppliant qu’on vous injecte une bonne grosse chimio plutôt que de vous rouler un petit pétard sur le canap’ !

Les passants. Ils me complimentent sur mon allure atypique. Ils me disent que je suis jolie, que j’ai du chien. Vous aussi vous m’aidez.

 

d175a

 

Enfin, tous ces gens qui prient, qui pensent à moi, qui me couvrent d’attention. Vous tous qui cherchez pendant de longues minutes les mots justes pour exprimer votre soutien. L’Homme est fondamentalement bon, je le vois aujourd’hui.

 

d175d

 

Avant, je ne comprenais pas pourquoi certaines personnes refusaient les chimios et renonçaient.

On n’a qu’une vie ! Elle mérite bien qu’on se batte pour elle coûte que coûte, non ?

À présent, je réalise que si j’avais eu mon cancer au crépuscule d’une belle et longue vie, je choisirais certainement d’alléger mes proches du poids d’une telle maladie. Je reprendrais peut-être mes cartes du jeu, par amour pour eux.

N’en voulez-pas à vos grands-parents de se laisser partir. Ils font ça aussi pour vous.

 

d175c

Join the discussion 10 Comments

  • la famille Fermon dit :

    Chapeau Mademoiselle Marine , tu nous donnes de sacrées belles leçons de vie !!! C’est Toi la plus forte !!! Bravo !!!

  • Nana-de-Marine dit :

    Tu es une sage, Marine. Tu es ce qu’on appelle « un vieil âme » – jeune avec la façon de penser, d’affronter la vie de quelqu’un qui a vécu très, très longtemps. Mais tu as affronté et vécu beaucoup plus de choses que bon nombre de 3e ou 4e âges. C’est ta force.

    Et surtout n’oublie jamais que tu as été un incroyable ciment pour toute ta famille. Faire bloc, c’est bien le mot! mais contrairement au ciment, nous sommes tout « mous » d’amour et de tendresse. Merci à toi.

  • Marie-Anne dit :

    Tu es une battante dans la lumière !
    Gros bisous

  • maman dit :

    Ma chérie adorée,
    C’est sûr que le ciel nous est tombé sur la tête lorsque l’on a appris la présence de cette immense tumeur en toi. On était ensemble, avec toi, pour te donner la force de surmonter cette épreuve comme n’importe quel parent le fait tout au long de sa vie pour ses enfants. Mais tu ne nous as pas chargés d’un poids, parce que tu étais toi même dans la course… Si par contre, tu n’avais pas eu envie de rentrer dans la course, si tu avais été tentée de reprendre tes cartes du jeu, alors là, ça aurait été un poids énorme, écrasant. Il aurait fallu nous battre à ta place et tenter de t’insuffler une envie de vivre suffisante pour surmonter tout ça. Mais déterminée comme tu l’étais, il n’y avait qu’à t’accompagner et non pas te porter à bout de bras.
    Non, ce n’était pas un poids, plutôt une épreuve (terrible, certes) comme il y en a d’autres dans la vie, que l’on traverse ensemble et qui sont des révélateurs.
    On se recentre sur l’essentiel, on ne se laisse plus envahir par les choses sans importance qui souvent prennent une place considérable. Au lieu de faire peser quelque chose sur nous, tu nous as permis de continuer à cheminer vers ce qui fait réellement sens et de laisser de côté tout ce qui n’a en réalité aucune espèce d’importance. La vie est précieuse, elle est fragile, elle est éphémère, c’est aussi ce qui nous permet de savourer chaque moment passé ensemble. Je t’aime très fort ma chérie et t’embrasse de tout mon coeur.

  • maman dit :

    Je voudrais moi aussi remercier les combattants de l’ombre dans l’ombre, tout nos amis et notre famille qui nous ont envoyé des messages d’espoir, d’encouragement, de soutien. On n’imagine pas à quel point cela donne de la force à ceux qui sont auprès des personnes qui traversent des épreuves difficiles. Et un immense merci et bien plus à François, François, Dominique, Alain et Marie-Ange qui nous ont ouvert leurs maisons, offert une hospitalité sans limite, entouré de leur amour et se sont démenés pour nous faire un cocon tout doux et paisible alors que nous étions en plein ouragan. Notre force puisait son énergie dans ce soutien et cette générosité merveilleuse. Merci à vous tous, amis et famille que nous aimons tant !

  • Marie-Anne dit :

     » l’espoir, au contraire de ce qu’on croit, équivaut à la résignation, et vivre, ce n’est pas se résigner »
    Albert Camus
    Tu as un formidable don en toi, Marine, celui de l’amour de la vie et la capacité d’insuffler aussi le bonheur aux autres .
    Quel plaisir de te lire

  • Regine et Dany dit :

    Ma grand mère, mon pygmalion, disait :  » la vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie ». Toi, Marine, cela, tu l’as compris dès le début de ton chemin caillouteux, et tu l’as assumé avec courage, avec la rage de vaincre, et ce délicieux sourire qui n’appartient qu’à toi. Non, nièce merveilleuse, tu n’as jamais été en charge pour qui que ce soit. Tu nous as au contraire donné à toutes et tous une superbe leçon de rayonnement et procuré à chacun d’entre nous la douce fierté de te connaître, d’être simplement ta tatie d’adoption, mais pour autant tatie de tout mon coeur.

Leave a Reply