Le porc au caramel est délicieux, le taxi bon marché et les gratte-ciels illuminés sont grisants.

 

J’aime déchiffrer les idéogrammes empreints de poésie. Et je m’y amuse bien. Je passe des super-soirées au karaoké et dans des boîtes de nuit démentes.

Liu, mon manager,  dit que je suis le package idéal pour le marché chinois.

Je fais une tête de plus que tout le monde, j’ai les cheveux bouclés, de grands yeux occidentaux, des mensurations plutôt éloignées des normes chinoises et mon mandarin est teinté d’un accent français. Même si les seules planches que j’ai jamais foulées sont celles de la kermesse de l’école, les petits yeux perçants de Liu ont décelé en moi un pari gagnant.

« Tu es un diamant brut que je vais tailler. »

 

le-sculpteur-de-diaman

 

Mes chers amis, ce pays est mon pays d’adoption. Je connais son histoire et sa géographie sur le bout des doigts, je me passionne pour ses chants traditionnels. Un petit ami pékinois ? J’en rêve ! Je cuisine chinois, je respire chinois, je pense chinois. On peut même dire que dans mon coeur, je me sens plus chinoise que française.

 

« – Liu, je ne peux pas dire ça à la télévision ! Ce sont des mensonges !

– Chérie, tu veux le succès ? Je te le donne sur un plateau. C’est ce que le public veut entendre. Fais-moi confiance, je connais mon métier. »

 

 

« Nous avons deux mois pour faire de toi une diva de la chanson. Fais ce que je te dis et tout ira bien. »

Il m’impose un entraînement digne d’un sportif de haut niveau : six heures de cours de chant journalier. Tous les soirs, il m’emmène à d’interminables dîners mondains, où je dois serrer des mains et sourire à des inconnus.

« Maquille-toi chaque fois que tu sors ! Habille-toi mieux ! Je ne veux pas voir une paysanne, je veux voir une STAR ! »

Je n’ai pas le temps d’avoir des amies, un chéri ni même de faire les courses au supermarché. Chen, mon assistant, s’occupe de ma paperasse, de mon shopping, de mes déplacements, de mon nouvel appartement et même de mes bonbons au miel pour la gorge.

« Do-ré-miiiiiiii ! Tiens ta note . Avec le ventre ! Comme ça. Continue. Ce n’est pas l’heure de la pause. Reprend. »

 

montagne

 

Dans deux mois, le télé-crochet l’Allée des étoiles démarre. Je dois être au top.

Join the discussion 5 Comments

  • Nana dit :

    Vite, la suite de ce feuilleton passionnant!
    Là on perçoit l’envers du décor, car ce qu’on voyait de toi, c’était les shows. L’interview en mandarin, je n’ai rien compris (surprise!). Sauf que tu étais belle et très à l’aise et ils avaient l’air de t’adorer (pas difficile).

  • Zohra dit :

    Bonjour Marine,

    Nous ne nous connaissons pas, je suis tombée sur ton blog un peu par hasard en me perdant dans les méandres d’Internet, et je ne suis pas déçue !

    J’ai lu tous tes articles d’une traite, tu écris tellement bien.

    J’ai pleuré, j’ai souri, je suis heureuse de ta rémission et je te souhaite le meilleur pour l’avenir.

    Tu es une très belle personne.

    Chaleureusement,

    Zohra

  • Mélilotus dit :

    Je découvre ton blog, tu écris vraiment bien, et en plus, ton blog est beau. Je vais partager cette découverte sur fb (Je n’ai pas réussi à voir les vidéos, je ne sais pas pourquoi.) Je te souhaite le meilleur,
    Méli

Leave a Reply