La vie, c’est de la grosse merde. Putain de cancer.

 

On ne méritait pas ça. On a mal tout le temps, partout. On est tombé dans un gouffre et on a touché le fond pour y rester.

Comment rendre l’insupportable un peu plus supportable ?

Voici ma liste. 15 idées lumière pour éclairer un peu ce long tunnel qui est le nôtre.

 

1- Les projets.

project1

Numéro 1 dans ma liste, mes projets m’ont sauvée. Que ce soit ce blog, la musique, l’organisation de la journée des survivants, la création de mon agence artistique, les projets ont occupé mon esprit dans les moments les plus difficiles et ont réinventé un futur qui avait disparu.

Ouvrir un restau, se mettre à la moto, monter un groupe de heavy métal ou écrire un bouquin … Suivez votre coeur et au boulot !

NB : Certaines associations comme Cheer up! sont là spécialement pour vous soutenir dans vos projets et vous aider à les réaliser.

 

2-Une soirée arrosée.

Parfois, la solution se trouve dans une bouteille de vin.

alcool

« Hic ! Et Mmm-même que je vais même pas mourir, moi ! Hic ! Et mmm-même que le beau gosse barbu accoudé au bar, il est pour moi ! Hahaha ! »

De temps en temps, c’est agréable de savoir que ma gueule de bois ne sera pas due à une chimio corsée.

Ce soir, je dis MERDE au cancer et MERDE à la planète. Et hop! Une autre tequila paf.

 

3-L’art.

Pain is beauty. (La douleur c’est la beauté) 

pointes

C’est bien connu, les plus belles oeuvres viennent des entrailles des torturés. Pourquoi ne pas essayer de transformer la plus grande épreuve de votre vie en quelque chose de beau ? En profiter pour faire passer un message ? L’art, qu’il s’agisse de musique, de peinture ou d’écriture permet de s’évader … et sans aucune gueule de bois le lendemain matin.

 

4-Les plaisirs de la chair.

corps

Votre corps souffre. Cédez donc à tous ses caprices sans culpabiliser. Une mousse au chocolat hyper calorique, une nuit torride avec Jacques et/ou Barnabé, un bon bain moussant couvert de pétales de roses … Vous avez un cancer, vous avez absolument tous les droits.

Et parfois, quand le plaisir charnel est à son paroxysme, la douleur disparaît momentanément, vaincue par une sensation de bien-être. Si si, je vous jure. Essayez, vous verrez !

 

5-La communauté.

Malheureusement, la planète grouille de cancéreux. Vous n’êtes pas seul.  Des milliers d’autres personnes traversent les mêmes déboires que vous exactement au même moment que vous. Grâce aux associations et surtout à internet, vous pouvez faire leur rencontre et partager votre fardeau. Vous pourrez même échanger des astuces sur la manière de nouer le foulard ou de ne pas vomir votre petit déjeuner.

Comme on dit, une joie partagée est décuplée, une peine partagée est allégée.

 

 

6-Les médecines parallèles. 

En ce qui me concerne, je me suis tournée vers l’hypnose pour gérer la douleur et vers la naturopathie pour limiter les effets secondaires. Mais il existe aussi l’acupuncture, l’homéopathie, les enleveurs de feu, les magnétiseurs, les marabouts et la saison 5 de Game of thrones.

got

Si le coeur vous en dit, vous pouvez même faire confiance aux articles douteux de type « Découverte scientifique : le jus d’eucalyptus guérit du cancer ». J’en profite par ailleurs pour demander à tous ceux qui s’apprêtent à m’expliquer qu’il faut que je me mette de l’huile de cannabis dans le pif pour me débarrasser du cancer de s’abstenir. Thanks.

 

7-Dieu.

Dieu t’a donné un cancer, mais il t’aime mon petit. Et il lui tarde seulement une seule chose : admirer la magnificence avec laquelle tu vas te relever et conquérir le monde.

dieulight

Je n’ai jamais vraiment cru en dieu. Mais lorsque je pense à Dieu, j’imagine ces millions d’autres êtres humains qui sont en train d’y penser exactement au même moment que moi, et je me sens un peu plus forte.

 

8-Une boule de poils.

Attention, je ne parle pas de Roberto, la créature virile et sexy rencontrée au bar de la plage l’été dernier. Mais d’un adorable petit animal de compagnie qui vous réconfortera les jours où vous ne supportez plus personne et qui parlera avec vous le langage silencieux de l’amour inconditionnel.

chiot

 

9-Les proches.

On laisse au placard les pensées négatives et les idées noires. Et lorsque l’on se sent abattu et perdu, on regarde dans les yeux de ceux qui nous aiment, on les laisse nous prendre la main et nous dire : « Tout ira bien ». 

woody

Et on les croit sur parole.

 

10-L’humour.

Et si possible, basé sur l’auto-dérision !

humournoir

Attention, la pratique de l’humour noir met extrêmement mal à l’aise ceux qui ne connaissent rien au sujet ! Mais ça nous fait tellement de bien ! N’est-ce pas, crâne d’oeuf ?

 

11-Être égoïste.

Depuis un bout de temps, vous menez un sérieux bras de fer avec la mort.

Vous avez donc officiellement le droit de déléguer toutes vos responsabilités et de contempler votre nombril. En ce moment, plus rien ne compte, sauf votre survie. Au diable le boulot, les papiers administratifs, les problèmes sentimentaux de tante Berthe, l’état de propreté de votre lavabo, votre ex et la météo.

Utilisez votre temps pour vous et rien que pour vous. Regardez encore une fois toutes les saisons de « Friends », apprenez à jouer de l’harmonica si ça vous chante, achetez enfin ces Louboutins qui vous font rêver, faîtes des câlins à ceux qui comptent. Vous reprendrez vos responsabilités quand ce sera le moment.

mememe

 

12-Les bonheurs simples.

Même dans la maladie, on peut accéder au bonheur. Un oreiller peut être extrêmement moelleux, un livre très passionnant, un ami peut vraiment être un bon ami.

Le bonheur se cache dans les plus petites choses. Cherchons-le, trouvons-le, savourons-le.

babysm

 

13-Cuisiner.

cuistot

C’est bien connu, ce qui est rare est précieux. En ce moment, rien n’est plus rare que ce qui parvient à descendre dans votre oesophage, alors pourquoi ne pas cuisiner les mets les plus raffinés et les laisser fondre sous la langue en frémissant de plaisir ?

Lorsque vous en avez l’énergie, à vos couteaux !

 

14-Pardonner.

Notre première vie est bel et bien enterrée, et notre deuxième vie s’apprête à démarrer.

Autant la commencer avec le coeur empli d’amour et non de haine vieille comme les pierres. Tout compte fait, la fois où cousine Mireille a oublié de vous inviter à son mariage, ce n’est pas si grave, si ?

jesus

 

15-PO-SI-TI-VER.

Imagine, tu es une très jolie surfeuse sur ta planche au milieu de l’océan. Soudain, une vague absolument immense et terrorisante s’approche. Tu es le genre de surfeuse sexy, au corps musclé, doré par le soleil avec une longue chevelu… euh… bref ! Mais tu sais quoi ? Tu es une surfeuse hors pair. Et cette vague, tu vas la surfer avec classe, avec ou sans supporters.

Ta vague, ton combat.

wave

 

Et vous ? Quelles sont les choses qui vous ont aidé à rendre l’insupportable supportable ?

 

FB Header-01 copy

Join the discussion 18 Comments

  • Fanette dit :

    Comme d’habitude dans tes commentaire, je sens vraiment sur la même longueur d’onde que toi!
    Ah l’humeur noir, j’adore avec mon compagnon mais les autres ne comprennent vraiment pas…

  • julie la reboussière dit :

    Mdr ! Voilà j’ai ri !
    Moi un peu tout ça et beaucoup de tout ça!
    Mais surtout un caractère en béton, un moral d’acier…et de « bons tuteurs de résilience » !!!
    Puis j’avais 15 ans, un médecin m’a dit « tu verras tu vas devenir plus forte! »… alors j’ai voulu voir !
    Merci Marine !

  • Article absolument genial !
    Criant de verite !
    Finalement tous les cancers sont differents mais nous vivons sensiblement tous les memes besoins de donner du sens et de changer nos vies ! On le merite tellement !
    Le cancer = la merde qui vous tombe dessus pour retrouver la cle de sincerite et de retrouver l essence de ce qu est la vraie vie !
    Bravo Marine tu es une tres belle personne et un bel exemple !
    Never give up <3
    Baci
    Charlotte

  • Na Ya dit :

    Moi ce qui me remonte le moral en dehors du fait de te lire, c’est regarder les films qui m’ont marquée quand j’étais ado: Les Gremlins, Les Goonies, Le cercle des poètes disparus, Will Hunting, et plein d’autres. Le tout accompagné d’une bonne glace et d’un bon repas fait par mes soins. Mon Homme qui est juste merveilleux, et aussi jouer à Candy Crush héhé! Dessiner, écrire, marcher quand le corps est d’accord, méditer, prendre soin de mon corps (maquillages, boucle d’oreille, rasage de près du crâne d’oeuf lol, des fringues colorées et belles), m’asseoir à une terrasse de café avec mes écouteurs et un bon bouquin 🙂 revoir ma famille et mes amis, redécouvrir les goûts et les saveurs, dormir la fenêtre ouverte, admirer le ciel et la nature, pleurer quand c’est trop car je sais qu’ensuite ça va beaucoup mieux!

  • Excellent article!!
    Ces conseils peuvent sembler tous simples pourtant ils sont la CLEF de la victoire!
    Je me permets d’ajouter : le personnel soignant compétent. Ils sont là pour nous, ils savent par quoi on passe, je ne compte pas les fois où je me suis autorisée à craquer devant eux pour ressortir soulagée et légère comme une plume 😉

    Et penser aux proches qui n’ont pas eu la chance de s’en sortir face à cette connasse de maladie….

    Avancer quoi qu’il arrive, we are Alive!

    Des bisous from Chou

  • Leandre dit :

    Momo tu est sans conteste la plus jolie personne que je n’ai jamais rencontré… ! Je t’aime

  • Nana-de-Marine dit :

    Atta girl!!!

    xxxxxooooo

  • placuzzi dit :

    Que dire à tout ça si ce n’est que nous avons en nous une force incroyable d’où vient elle … mystère moi un crabe en moi bon je pense qu’il en a pris un bon coup sur la tête le vilain avec l’opération, la chimio, la radiothérapie et les piqures que je n’ai pas terminé mais malgré la catastrophe, le cancer pas de boulot et le fric qui diminue une envie de se battre, des amies, un amour, un toutou bref la vie tout simplement mais surtout l’envie oui l’envie d’avoir envie. Gros bisous

  • PATRICIA dit :

    Merci.. pour ce joli mantra ! il faut l’imprimer et se le lire tous les matins ! surtout le plus important est de s’entourer de personnes positives qu’il ne faut pas être obligée de rassurer !! et ça j’en ai ras le bol… j’ai même mis de côté des amis qui me pourrissaient la vie avec leurs commentaires quand je leur demande si ça va : « à comparer de toi, je n’ai pas à me plaindre » et merde ! chacun à ses problèmes ! que ce soit de santé ou tout autre… plus ou moins lourds mais ce n’est pas ça un peu la vie ??

  • La mocheteuse dit :

    Oui, c’est exactement comme tu le décris ! Bravo !
    Pour moi, ce qui m’a aidé ? écrire des histoires, faire les marionnettes en laine et les décors en carton et les présenter aux enfants du village. Avoir comme projet le sourire des enfants ! Pour moi, il n’y a rien de plus beau ! S’accrocher au rêve de devenir conteuse un jour et en vivre !

  • Survivor dit :

    La méditation.
    Chaque jour, plonger dans l’instant ici et maintenant et m’inonder d’endorphines.
    Un truc que personne ni rien d’autre ne peut apporter.

  • jacqueline dit :

    Super, oui, occupez-vous de vous, de vous, et encore de vous comme tu le suggères.
    Suis d’accord avec tout, bien que n’ayant pas droit à le penser car pas malade, mais vous êtes formidables les jeunes, et, tu es belle, belle, belle et une de tes amies surprise comme toi par ce syndrome et que je connais aussi est belle, belle, belle… allez-y les filles, ha non mais !

  • CHEMLA dit :

    Ca peut rentrer dans plusieurs des catégories, mais je me souviens d’avoir fait récemment en quelques jours seulement une boulimie ‘wikipedia’ sur le thème des stars hollywoodiennes et des films cultes. (Je suis parti de la liste des oscars, puis des listes de gagnants et gagnantes des oscars). Enchainer la lecture de dizaines de vie de stars (avec des petits extraits de temps en temps) montre au bout d’un moment à quel point la vie peut tourner au conte de fée ou au cauchemar, … et que ceux qui prennent leur destin en main concrétisent souvent leurs prières !
    Bravo pour ce site, ce blog, … cette énergie !

  • Lola dit :

    Merci ! 🙂

  • CLAIRE 44 dit :

    Bonjour Marine, meme si les nouvelles se font de plus en plus rares sur le blog j’y reviens car cela signifie que tu dois etre tres occupee. Si les medias s’interessent tant a ton histoire c’est que tu en vaux la peine. Je souhaite que des portes s’ouvriront enfin pour toi et pouvoir lire un jour ton livre et ecouter ton album. Gros bisous et a bientot.

  • LaPepi dit :

    Merci infiniment pour ton article qui etait, est et sera toujours d’actualité…
    J’en avais besoin et je t’ai trouvé, je te lis depuis plus d’une heure et tu me fais un bien fou !!
    Merci à toi

  • Colombe dit :

    Chouette, on est pareilles! Moi et re- moi depuis l’annonce, lumière sur le sourire, et halte à la déprime !

Leave a Reply